StopBlues, l’application en réponse au mal-être et à la dépression

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Mal-être, baisse de moral, dépression. Une équipe de médecins a développé Stop Blues, une application mobile et un site internet, tou.te.s deux gratuit.e.s, afin de venir en aide aux personnes en souffrance. L’application apporte des solutions concrètes sans se substituer aux praticien.ne.s de santé. Avoir le blues n’est pas un état à prendre à la légère et des dispositifs sont mis au point pour vous venir en aide ou à l’un.e de vos proches.

Stop Blues permet d’identifier le mal-être

Une souffrance très répandue et qui isole

Avoir une baisse de moral est commun à beaucoup de personnes (anxiété, tristesse, troubles du sommeil, agressivité, etc.), il s’agit d’épisodes pratiquement inévitables dans une vie. Cependant, si pour certain.e.s, elle n’est que passagère, pour d’autres elle peut véritablement s’installer et mener à la dépression. Et cet état génère une souffrance et un isolement bien plus grand.e.s.

Avant tout, sachez qu’elle ne devrait, en aucun cas, être source de honte. Vous n’avez pas à avoir honte de ce que vous ressentez. Et je tiendrai mordicus là-dessus.

De plus, il s’agit d’une maladie (oui elle est bien considérée comme telle) qui touche beaucoup de monde. D’après Santé Publique France, près d’1 adulte sur 10 chez les 18-75 ans en France en 2017 a connu une dépression. Cela fait pas mal de monde. Cette maladie est donc très répandue et son paradoxe est qu’elle touche énormément de personnes ayant souvent l’impression que personne ne peut comprendre leur mal-être.

Comprendre le mal-être

Aussi, la professeure Karine Chevreul, chercheuse en santé publique à l’Inserm (Institut National de la santé et de la recherche médicale) ainsi que son équipe ont mis au point une application pour aider les patient.e.s à déterminer leur souffrance psychologique et trouver des solutions.

Beaucoup de personnes, les concernées comme l’entourage, ne connaissent pas toujours les signes pour reconnaître cette souffrance, ce mal invisible pourtant bien présent. La santé mentale reste encore un sujet tabou.

L’un des objectifs de StopBlues est d’informer le public pour qu’il puisse reconnaître cette souffrance à titre personnel ou bien auprès de leurs proches sans avoir à poser de questions ni à avoir à s’exposer.

Aussi, l’application est disponible pour toute personne majeure qui souhaite soutenir un.e proche, en l’incitant à trouver de l’aide, ou bien lorsqu’elle est elle-même en situation de mal-être.

StopBlues apporte de l’aide pour contrer les états de mal-être

Il existe des solutions à cette maladie et StopBlues en fait partie. Et, encore mieux, StopBlues est une solution qui propose des solutions, et des solutions concrètes. Vous m’suivez ?

Comprendre son état psychologique

En parlant de solutions concrètes, l’application StopBlues propose des vidéos qui expliquent les causes et signes de dépression, et plus largement de mal-être : fatigue, tristesse, trouble du comportement, etc.

Elle propose également des questionnaires d’auto-évaluation très simples et assez courts qui permettent de prendre conscience de l’état psychologique dans lequel on se trouve. C’est aussi un moyen de pouvoir suivre l’évolution de son état mental.

Trouver de l’aide autour de chez soi

Si vous avez le besoin de parler, il existe des personnes qui peuvent accueillir votre parole. Au sein de l’application, il existe un service « Autour de moi » qui met à disposition une cartographie permettant de trouver des spécialistes près de chez soi  : médecins, psychologues, associations, lieux d’écoute, etc.

L’application, aussi bien que le site d’ailleurs, explique d’ailleurs pourquoi il est bénéfique de demander de l’aide et de parler de son mal être à des proches ou des professionnel.le.s de santé (sans pour autant tomber dans l’injonction ou une quelconque culpabilisation).

Des astuces pour aller mieux

StopBlues propose également des activités qu’il est possible de réaliser pour se faire du bien au quotidien.

Vous retrouvez notamment des astuces pour vous relaxer et vous distraire grâce à des jeux, de la musique ou encore des moyens pour gérer des crises de stress.

En fait, StopBlues peut être considéré comme l’étape précédent le diagnostic. Il peut aussi être utilisé comme ou outil pour vous accompagner dans votre prise en charge.

Vous avez le droit d’être en souffrance et vous avez le droit de vouloir aller mieux

Je préfère le répéter, il n’y a aucune honte à être en souffrance. Vous avez le droit de ressentir les émotions qui vous viennent et les nier ne les fera pas disparaître (oui oui je vous parle bien de la technique de l’autruche).

Bien qu’il semble assez difficile de déterminer exactement les mécanismes à l’œuvre dans l’organisme lors d’une dépression (mais les études y viennent), il est toutefois indéniable qu’il s’agit d’un signal de votre corps pour vous alerter que quelque chose ne va pas.

Vous avez le droit de vouloir aller mieux et vous avez le droit d’y être aidé.e. Ce n’est pas un signe de faiblesse. Oh bien au contraire ! C’est un acte de respect et de bienveillance que vous avez envers vous-même.

Je le perçois même comme une position humble et courageuse que de reconnaître que, dans cette situation, vous avez besoin de quelqu’un pour rebondir. Et sachez qu’un regard supplémentaire sur votre situation vous permet de mieux repérer les issues de votre mal-être.

Si vous avez besoin d’une aide dans l’immédiat

Je ne peux terminer cet article sans aborder ce point.

Il se peut que votre souffrance soit telle que vous ayez besoin d’une aide urgente. Aussi, sachez que des personnes peuvent vous écouter et recueillir votre parole dans l’immédiat.

Ces numéros sont anonymes et gratuits :

  • La Croix Rouge : 0 800 858 858 (du lundi au vendredi de 10h à 22H et le samedi/dimanche de 12h à 18h)
  • Fil Santé Jeune pour les 12-25 ans : 0 800 235 236 ou 01 44 93 30 74
  • Sur le site de SOS Amitié, vous trouverez le numéro proche de chez vous.
  • Sur le site d’Infosuicide, vous trouverez pleins d’autres numéros de téléphone et renseignements selon votre situation.

Et si vous êtes rebuté.e.s à l’idée de passer un appel, vous pouvez communiquer par chat (par écrit sur une messagerie en ligne) sur le site internet de SOS Amitié.

L’avis d’Alternéthique sur Stop Blues

Les points positifs de l’application

  • Une application qui permet de bien comprendre ce qu’est le mal-être que ce soit pour la personne concernée que pour son entourage.
  • Un outil qui ne se substitue pas aux praticiens de santé mais qui vient accompagner un suivi ou représente une première étape du processus.
  • StopBlues apporte des solutions provisoires mais concrètes à appliquer au quotidien.

Là où je suis plus réservée

  • Aucune mon capitaine !

Que pensez-vous de cette initiative ? Pensez-vous qu’elle pourrait être utile pour les personnes en situation de mal être ?

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut