nofilter

NoFilter : des jus à base de fruits et légumes invendus !

Envie de répandre de bonnes ondes ?

No Filter concocte des jus à base de fruits et légumes invendus, des mal fichus ne rentrant pas dans les normes (ahhh les normes, soupir) ! Et pourtant je leur trouve un certain charme, pas vous ? Faites donc la connaissance de cette marque au discours militant !

NoFilter participe à son échelle à la transition écologique

L’une des choses qui m’a le plus marquée en me renseignant sur la marque c’est sa force de convictions et son envie contagieuse de progresser vers le mieux. Ça tombe bien, c’est l’esprit d’Alternéthique !

NoFilter a vu le jour en réponse à la nécessité de la filière agricole française d’engager sa transition écologique à la fois en termes de méthode de production que de gaspillage alimentaire.

L’entreprise s’est alors lancée dans le projet de valoriser des fruits et légumes, dont l’apparence les dessert et les exclut de la vente des rayons de supermarchés. Et il y aurait de quoi en sauver car d’après la marque, ce serait près de 20% de fruits et légumes de perdus !

Bien déterminé à ce qu’il en soit autrement, No Filter produit des jus en récupérant des fruits et légumes qui proviennent d’écart de tri* et d’invendus. De cette manière, elle lutte contre les pertes en faisant fi de leurs dites imperfections.

Et à ce jour, la marque a sauvé près de 4 tonnes de fruits et légumes ! Mais loin de s’en contenter, elle se fixe comme prochain objectif d’en sauver 10 tonnes.

Derrière cette lutte contre le gaspillage alimentaire, ce sont :

> des ressources de préserver (comme l’eau par exemple),
> une optimisation de la production des récoltes,
> et puis une reconnaissance du travail des producteur.ice.s qui est le même que le légume soit mis à l’écart ou non.

Il s’agit finalement de réaliser des produits avec des matières premières déjà disponibles. Et lorsqu’on y pense, cela relève plutôt du bon sens et d’une démarche responsable et durable vis-à-vis de nos ressources. D’ailleurs, cela ne vous fait-il pas penser aux biobecs de Mme Green ?


A noter que NoFilter vient d’acquérir le statut B Corp Pending, la certification B Corporation pour les jeunes entreprises.

Qu’est-ce que cela signifie ? Comme le définie B Corp lui-même, « la communauté B Corp, réunit dans le monde les entreprises qui souhaitent (ré)affirmer leur Mission Sociétale au cœur de leur raison d’être. Elles cherchent, via leur modèle économique, non pas à être les meilleures AU monde mais bien les meilleures POUR le monde ! ». Chapeau NoFilter !


*d’écart de quoi ? Les écarts de tri sont des fruits et légumes exclus de la vente à cause de leur forme, leur taille ou encore leur couleur considérées comme peu vendeuses auprès des consommateur.ice.s.

Hum et le nom No Filter, tu nous expliques ?

Pour ceux et celles qui ne sont pas familier.e.s avec les réseaux sociaux et particulièrement Instagram, #nofilter est un hashtag (entendez une étiquette que vous associez à une image) qui précise que votre photo n’a pas été retouchée, qu’il n’y a donc pas de filtre. Les filtres modifient le rendu des images, ce sont comme des calques si vous voulez. Cela donc laisse entendre que l’image est authentique, sans trucage.

Je pense donc que la marque No Filter se veut dans cet esprit : un produit brut sans transformation. Mais là encore ce n’est qu’une supposition. Si vous avez une idée de la signification du nom, n’hésitez pas à la partager !

logo nofilter
Le logo NoFilter qui représente une main cueillant un légume | © NoFilter

Ils ont quoi dans le ventre ces jus No Filter ?

Que de bonnes choses ! Des fruits et des légumes et c’est tout ! Et non, même pas de conservateurs ni d’additifs !

Et qu’il n’y ait pas de malentendus ! Même si les fruits et légumes qui composent vos boissons sont des invendus ou des mal fichus, il s’agit malgré tout de produits de qualité. La marque travaille avec des entreprises qui produisent en agriculture biologique ou écoresponsable.

No Filter explique que les fruits et légumes sont collectés à maturité et pressés juste après la récolte afin de s’assurer de la qualité et d’un goût irréprochables de ses jus. Elle souhaite qu’ils se rapprochent au plus près du goût des fruits et légumes bruts.

Et puis ils sont sains bien sûr. Et il y a de quoi contribuer à votre quota des 5 fruits et légumes par jour (d’ailleurs, si vous souhaitez végétaliser votre assiette, un petit tour du côté de Veganizer ?) !

La marque propose 6 petits jus :

  • carottes et citron,
  • 100% tomates,
  • pommes et gingembre,
  • tomates, poivron et piment de Cayenne (celui qui me fait le plus de l’œil)
  • carottes, citron et curcuma,
  • pommes, citron et persil.

D’où proviennent les fruits et légumes ?

légumes fruits nofilter
Rien que des fruits et légumes ! | © NoFilter

Bonne question. Les produits proviennent de France. Je me demande cependant quelle est la provenance des fruits exotiques. Si j’ai plus de nouvelles, je vous tient au… jus (oui oh ça va !)

Aujourd’hui, la marque travaille avec près de 11 partenaires, des grand.e.s comme des petit.e.s ! Et on respecte la saisonnalité ! Ce qui veut dire que tous les jus sont proposés avec des fruits et légumes de saison. Pas de tomate en période hivernale donc.

Et les jus parlons-en. Ils sont, quant à eux, produits de manière artisanale en Touraine, lieu stratégique car situé au centre de la France. Il permet donc de réduire la distance entre les points de récolte et le lieu de transformation, et par conséquent l’impact environnemental de l’entreprise.

Mais on ne s’arrête pas là ! La marque utilise des bouteilles en verre recyclé et recyclable et précise que les résidus de production sont valorisés. En quoi ? En compost qui est ensuite redistribué aux producteur.ice.s. La boucle est bouclée !

Un travail d’équipe avec les producteurs et productrices

La marque assure également qu’ils et elles sont rémunéré.e.s au juste prix sur les écarts de tri et que des partenariats sont créés à long terme avec eux et elles afin d’assurer des volumes et prix stables. Et puis cela assure un revenu supplémentaire pour les producteur.ice.s à la hauteur de leur travail !

Comme je vous le disais, NoFilter travaille avec des entreprises qui produisent en agriculture biologique ou écoresponsable. En plus de cela, elle accompagne ses producteurs et productrices vers des modes d’agriculture plus responsables et les aide dans leur conversion vers une agriculture raisonnée ou biologique.

Elle a également mis en place une charte qualité stricte que suivent ses partenaires :

  • préservation de la biodiversité et des écosystèmes naturels
  • limitation des pesticides et phytosanitaires
  • préservation de la qualité des sols
  • optimisation la gestion des ressources
  • assurer un produit de bonne qualité
  • traçabilité rigoureuse

Où trouver les jus No Filter ?

Vous pouvez retrouver la marque :

  • au Super U de Fontenay-Le-Fleury (78)
  • au NOUS anti gaspi St Jouan (35)
  • au NOUS anti-gaspi Melesse (35)
  • au NOUS anti-gaspi St Berthevin (59)
  • au sein des entreprises partenaires de Totem

Et pour les parisien.ne.s, car la marque est pour l’instant beaucoup plus présente sur la capitale, vous pourrez les retrouver :

  • au Monsieur Miam dans le 3ème (espace de coworking)
  • au sein des Artisans Givrés dans le 6ème
  • au G20 Super Dominique dans le 7ème
  • à la Base dans le 10ème (bar et centre de regroupement associatifs écolos),
  • et enfin au G20 Fbc Thiéré dans le 11ème
boisson nofilter
Un petit jus, ça vous tente ? | © NoFilter

Et le prix ?

Le prix de vente est fixé à 1,32€ (basé sur leur jus 100% tomates). Il comprend :

  • 0,38€ de marge dont 0,32€ de coûts fixes
  • 0,11€ pour les transporteurs
  • 0,26€ de packaging
  • 0,57€ en direction des agriculteur.ice.s et transformateur.ice.s

Découvrir No Filter 

L’Avis d’Alternéthique sur les jus NoFilter

Les points positifs

  • Une marque qui a du peps et redonne une jolie image aux fruits et légumes souvent boudés.
  • Au-delà de l’alimentation, cette entreprise engagée milite et informe sur les manières de préserver nos ressources et limiter le gaspillage (allez jeter un œil à leurs réseaux sociaux).
  • Le goût vous me diriez-vous ? Malheureusement je n’ai pas encore eu la chance de les goûter mais ça ne saurait tarder !

Là où je suis plus réservée

  • J’aimerais avoir plus d’informations concernant les produits dits « exotiques » (les citrons, gingembres, curcuma, etc.) : où sont-ils produits ?

Alors un petit jus pour vous rafraîchir, cela vous dit ?

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut