Des préservatifs écolos

4 marques de préservatifs écolos et sans danger pour la santé

Envie de répandre de bonnes ondes ?

De plus en plus de personnes souhaitent passer à des préservatifs écolos. Du moins c’est ce que j’observe en discutant avec mon entourage et des personnes sensibles à l’écologie. On sait que lors des moments intimes, la seule manière de se protéger à la fois des MST, IST* et d’une grossesse non désirée est l’utilisation de préservatif masculin et/ou féminin (un petit rappel, ça ne fait pas de mal). Mais il faut également penser à se protéger des composants et produits toxiques dont sont composés certains préservatifs ! Eh oui, cela peu en surprendre plus d’un.e mais certains préservatifs contiennent des substances nocives pour la santé.

Alors avant de reporter votre partie de jambes en l’air parce que cette nouvelle vous donne envie de maudire les dieux de l’amour, sachez qu’il existe des alternatives !

*maladies et infections sexuellement transmissibles

Des préservatifs nocifs pour la santé ?

Certains préservatifs sont composés d’ingrédients dangereux

Bon, avant tout de chose, il faut savoir de quoi est composé un préservatif.

Il peut être fabriqué à partir de :

  • latex : une matière naturelle extraite du caoutchouc ou de l’hévéa.
  • polyuréthane : un plastique dérivé du pétrole.
  • polyisoprène : qui peut être soit synthétique (on le reconnait au signe IR) ou bien naturel, provenant du caoutchouc (sigle NR). Il est idéal pour les personnes allergiques au latex.

Comme je vous le disais, d’autres composants sont ajoutés à l’ingrédient de base pour modifier sa composition afin de le rendre plus résistant, plus fin et plus doux. Ces composants peuvent être des : conservateurs, arômes artificiels, produits chimiques stabilisants, lubrifiants et même du gluten.

Aussi, dans la plupart des préservatifs qui existent sur le marché, nous pouvons trouver des perturbateurs endocriniens, très toxiques pour la santé et qui contribuent à l’infertilité, comme :

  • le paraben : il est aussi accusé de contribuer à l’apparition de certains cancers notamment celui du sein (oh joie).
  • le nonoxynol-9, ou le nonylphénol : un spermicide qui aiderait à réduire les risques de transmission de certains virus. Cependant, un rapport de l’OMS de 2002 démontre le contraire (c’est bien le comble ça). Il est également toxique et reconnu comme une substance irritante polluant les rivières et autres cours d’eau. Pas terrible, terrible…
  • Vous pouvez aussi y trouver de la benzocaïne, un anesthésique utilisé pour retarder l’éjaculation, qui peut être allergène.
  • Enfin, nous pouvons trouver de la caséine, protéine provenant du lait, ajoutée au latex afin que celui-ci soit plus souple. A noter qu’elle peut être allergène pour certaines personnes. Si vous êtes végan·e ou allergique aux produits laitiers, vous serez d’accord avec moi que c’est tout de même mieux d’en être informé·e.

Les fabricants de préservatifs n’ont pas l’obligation de communiquer sur leurs composants

Mais voilà le problème, il est très compliqué de savoir exactement de quoi sont composés les préservatifs. Il est souvent seulement indiqué le composant principal (latex ou non) et la présence de lubrifiant. Pourquoi ?

Car les fabricants n’ont pas l’obligation d’afficher la liste exhaustive des ingrédients qui composent les préservatifs car ils sont considérés, ainsi que les lubrifiants, comme des dispositifs médicaux. De part cette catégorisation, ils dépendent de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). Cependant, et étonnement, il n’existe pas de liste de substances réglementées dans le cas des dispositifs médicaux.  Un comble !

Une étude a montré la présence de substances toxiques dans un préservatif

D’ailleurs, en 2017, la rédaction Le Lanceur a demandé aux deux marques les plus connues sur le marché, la composition de leurs préservatifs. Mais celles-ci ont refusé car, comme expliqué précédemment, elles ne sont pas soumises à cette obligation contrairement aux cosmétiques et aux produits alimentaires. On pourrait dire que c’est louche oui.

Or, il se trouve qu’un laboratoire a analysé l’un des préservatifs les plus vendus sur le marché et cette analyse a révélé qu’il contient des substances toxiques. Il est composé notamment de perturbateurs endocriniens (cyclotrisiloxane) mais aussi d’hydrocarbures (dodécane, pentadécane et octadécane) toxiques à l’inhalation. De quoi faire chuter le désir hein ?

C’est alors en toute logique qu’il apparaît qu’utiliser ces produits revient à mettre son corps en danger alors que leur mission première est de le protéger. Un comble vous dis-je ! C’est d’autant plus vrai du fait qu’ils sont insérés au cœur même de l’intimité, au sein du corps, ou bien tout simplement par le fait qu’ils sont appliqués directement contre des muqueuses très absorbantes.

Mais alors quoi faire ?

Eh bien se procurer des préservatifs alternatifs beaucoup plus sains pour la santé !

Les marques de préservatifs sains pour la santé

Il existe des marques alternatives proposant des préservatifs écolos sans pétrole, perturbateurs endocriniens et caséine. De plus, celles qui vous seront présentées réalisent des produits végans certifiés et non testés sur les animaux. Aussi, le caoutchouc utilisé par ces marques est issu du commerce équitable, travaillant, pour certaines, avec l’association Fair Rubber.

A ma connaissance, il n’existe malheureusement pas d’alternatives concernant les préservatifs féminins.

Si vous aviez un doute
Ces préservatifs écolos que je vais vous présenter sont aussi fiables et protègent tout autant d’une grossesse non désirée, des maladies et infections sexuellement transmissibles que les préservatifs habituels. Aussi, chaque marque propose différentes tailles ainsi que du lubrifiant sans danger pour votre santé.

Les préservatifs Sustain Natural

Cette marque américaine, centrée sur la protection de l’intimité féminine, propose des préservatifs mais aussi des protections hygiéniques, des cups et des sous-vêtements sains, végans et composés d’ingrédients biologiques.

Le caoutchouc, dont sont composés les préservatifs, provient de plantations, en Inde, certifiées FSC (Forest Stewardship Council). La marque précise qu’il n’y a pas de nitrosamine – un produit chimique controversé -, de paraben, d’OGM et de gluten.

Voici les ingrédients qui composent les préservatifs : Natural Latex, Ammonia, Potassium Oleate, Potassium Hydroxide, Emulgin B2/Vulcastab, LWVultamol, Sulphur, Zinc Oxide, Zinc Di butyl Di thio Carbamate, Irganox 1330, Bentonite Clay, Silicone Lubricant, Calcium Carbonate and Magnesium Carbonate Powders.

Ces préservatifs sont complètement sûrs : ils sont testés électroniquement et approuvés par la FDA*.

La marque propose un pack de 10 préservatifs pour 13,99$. Si vous souscrivez au site, vous avez 15% de réduction. Vous pouvez les acheter sur certains sites en ligne ou sur le site de la marque directement.

Aller sur le site Sustain Natural

Le préservatif Sustain Natural
Les préservatifs Sustain Natural | © Sustain Natural

Information supplémentaire : La marque reverse 10% de ses bénéfices à des organisations pour permettre aux femmes l’accès aux services de santé et liés à la procréation.

*la Food and Drug Administration est le service du gouvernement américain responsable de la réglementation, des études et du contrôle, entre autres, des médicaments avant qu’ils soient commercialisés.

Les préservatifs Green Condom Club

La marque suisse prône la transparence et propose des préservatifs composés de latex bio, sans paraben, gluten, nonoxynol-9, benzocaine, arôme et sans plastique.

Le préservatif Green Condom Club
Les préservatifs Green Condom Club | © Green Condom Club

Tous les ingrédients qui composent les préservatifs sont indiqués. Les voici : Rubber Latex, Dimethicone, Hydrated Silica, BHT, Zinc Ethylphenyl Dithiocarbamate, Sulfur, Zinc Oxide, Sodium Polynaphthalene Sulfonate, Potassium Hydroxide, Ceteth-12, Lauric Acid, Laurtrimonium Chloride.
Attention cependant, l’un des ingrédients, le BHT, est controversé. Une partie de la communauté scientifique le suspecte d’être un perturbateur endocrinien.

Si vous souhaitez en savoir plus sur chacun de ses ingrédients, vous pouvez vous rendre sur le site où tout est détaillé.

Ces préservatifs sont eux aussi complètement sûrs car certifiés CE, la norme européenne. De plus, ils sont fabriqués selon les normes internationales ISO 9001 et ISO 13485 et testés, chacun d’entre eux, électroniquement.

Il est possible d’acheter les préservatifs en pack de 3 pour 3,90€, 10 pour 9,90€ et 100 pour 65€. Mais afin d’éviter d’être à court, vous pouvez tout à fait prendre un abonnement au mois et commander le nombre que vous souhaitez. Vous pouvez les acheter sur certains sites en ligne ou sur le site de la marque directement.

Découvrir les préservatifs Green Condom

Informations supplémentaires :

  • Les emballages cartonnés sont réalisés en carton recyclé.
  • Également, la fondatrice insiste sur le fait, qu’ils n’ont pas l’odeur ni le goût du plastique étant donné qu’ils n’en contiennent pas.

Les préservatifs Fair Squared

Cette marque allemande est principalement orienté vers le commerce équitable et le zéro déchet. Ses préservatifs sont fabriqués en Allemagne après que le caoutchouc ait été récolté en Inde, au sein de plantations certifiées FSC. Elle propose également des produits de soins ainsi que des produits intimes bio certifiés NATRUE.

La marque n’indique pas sur son site les ingrédients utilisés pour fabriquer ses préservatifs mais notifie que les préservatifs ne contiennent pas de gluten, de benzocaïne, de silicone et d’OGM. Etant sec, vous choisissez vous-même la quantité de lubrifiant à ajouter au préservatif.

Comme les préservatifs précédents, ils sont complètement sûrs car ils ont également la certification CE et chaque préservatif est testé électroniquement.

Vous pouvez acheter un pack de 3 pour 4,95€, 10 pour 8,90€ et 100 pour 41,90€. Toutefois, une lectrice m’a précisée qu’elle les trouvait en lot de 3 dans son magasin bio (Chlorophylle pour les Nantais) pour moins de 4€.
Vous pouvez les acheter dans certains magasins bio, sur certains sites en ligne ou sur le site directement.

Découvrir les préservatifs Fair Squared

Le préservatif Fair Squared
Les préservatifs Fair Squared | © Fair Squared

Informations supplémentaires :

  • Vous pouvez tout à fait composter vos préservatifs ! Et le carton d’emballage est certifié FSC® Mix.
  • Fair Squared compense intégralement ses émissions de CO2 grâce à des programmes de reboisement autour du lac de Schaal en Allemagne, une réserve de biosphère classée par l’UNESCO, et en approvisionnant les communautés du district de Raichur, au centre de l’Inde, de cuiseurs vapeur. La marque explique que tous ses produits sont « climatiquement neutres » depuis 2017.

Glyde

Cette marque australienne propose des préservatifs, fabriqués et emballés en Malaisie, depuis 2006. Les préservatifs étant végans, elle a remplacé la caséine de ses produits par de l’extrait de chardon.

Les préservatifs Glyde
Les préservatifs Glyde | © Glyde

Sur son site internet, la marque ne donne pas la liste des ingrédients qu’elle utilise mais précise qu’elle n’utilise que des couleurs et arômes naturels, sans gluten, huile de palme, benzocaïne, spercimicides, formaldehyde, diéthyldithiocarbomate de zinc N ni de dibutyldithiocarbomate de zinc, paraben et talc non plus.

Ces préservatifs sont testés électroniquement et certifiés CE.

Vous trouverez la marque dans quelques magasins bio et végans et sur des sites de vente en ligne. Il n’est pas possible de les acheter directement sur leur site. Vous pouvez cependant en acheter sur le site de Green Condom Club. Vous pouvez acheter un pack de 10 pour 7,90€.

Découvrir les préservatifs Glyde

Information supplémentaire : GLYDE Health verse 15% de ses ventes de préservatifs Red Ribbon aux associations de lutte contre le sida. La marque explique également qu’elle a des partenariats avec des programmes internationaux de prévention contre le sida.

Rappel concernant l’utilisation des préservatifs

Que ce soit pour des préservatifs écolos ou non, il est recommandé de les conserver dans un endroit sec et frais, à l’abri du soleil. Évitez également de les manipuler afin de ne pas les endommager.

Aussi ne les utilisez pas après la date indiquée sur l’emballage car ils risqueraient de craquer et de ne plus être performants. Enfin, ne les jetez pas dans les W.-C., mais à la poubelle (ou au compost si cela est indiqué), car ils risqueraient de boucher les tuyaux. A ce propos, je vous en dis un peu plus dans l’article consacré au test de grossesse Lia.

En cas de prise de risque

Si vous avez le moindre doute, faites un test de dépistage. Si votre préservatif a craqué ou que vous avez eu des rapports sexuels à risque :

  • avant 48h : rendez-vous aux urgences d’un hôpital.
  • après 48h : consultez un centre de dépistage, un centre de planification ou un médecin pour faire un test.
Sachez que le VIH s’attrape par les muqueuses (voies sexuelles, bouche mais aussi nez, yeux et oreilles, même si pour ces trois derniers, c’est beaucoup plus rare), ou par une lésion, et par échanges de fluide (sang, liquide pré-éjaculatoire et sécrétions vaginales).
Et on ne le répétera jamais assez : il ne se transmet ni par la transpiration, ni par des baisers avec échange de salive, ni peau à peau, ni aux toilettes.

Les points positifs de ces préservatifs écolos et végans

  • Ils sont bien évidemment beaucoup plus sains pour votre santé et pour la planète !
  • Ils sont végans : aucun animal n’a été utilisé pour produire ces préservatifs.
  • Le fait de pouvoir soutenir des causes à travers ces différentes marques : le commerce équitable, l’accès aux soins pour les femmes, la prévention contre le VIH, etc.

Ce qui pourrait vous freiner 

  • Les acheter sur internet, mais cela peut être plus intéressant si vous souhaitez être discret·e·s.
  • Le prix : ceux que je vous ai présentés sont plus chers que ceux répandus sur le marché. De plus, les frais de port peuvent être assez élevés.

Alors réconcilé.e.s avec les dieux de l’amour ?

Autre source : Générations Cobayes

Pour information, certains des liens de cet article sont des liens d’affiliation : Green Condom Club, Fair Squared et Glyde. Qu’est-ce que cela signifie ? Je peux recevoir une commission sur les ventes et ainsi continuer à faire vivre ce blog. Soyez assuré.e.s que ni mon opinion, ni le prix d’achat, n’en est affecté.e. Si vous avez la moindre question à ce propos ou des suggestions, n’hésitez pas à me contacter. Merci de votre bienveillance !

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut