maison dassam

Maison Dassam met en avant les savoir-faire africains

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Maison Dassam c’est un super projet qui met en avant la culture, l’artisanat et le bien-être autour de l’Afrique, et tout cela avec une conscience écologique. Il s’agit d’un concept-store* qui sonne comme une invitation pour aller à la rencontre de ce continent. Et il me tient particulièrement à cœur de vous le présenter.

*Mais c’est quoi un concept store ? Pour les non « hypes » (= qui ne sont pas à la pointe de la mode) (rassurez-vous, j’en fais partie), d’après le bon vieux Wiki, un concept store est un point de vente autour d’une thématique donnée, un concept quoi. C’est généralement un lieu physique qui peut comprendre entre autres, à la fois un point de restauration et une mise en scène de produits. L’idée est de vous baigner dans un environnement particulier. Voilà m’ssieurs dames !

Maison Dassam : une porte ouverte sur le continent africain

Maison Dassam souhaite mettre en avant cette Afrique créatrice

A travers les produits qu’elle propose, Maison Dassam n’a pas seulement pour ambition de présenter une image plus positive de l’Afrique, mais aussi de partager une vision différente, plus riche que celle que l’on a l’habitude de voir dans les médias.

 

C’est à Wend-Kuuni (que l’on peut aussi appeler Wendi) Boncoungou que l’on doit cette super initiative. Au départ, elle souhaitait commercialiser des boissons infusées au bissap (des fleurs d’hibiscus) mais elle s’est vite rendue compte que ce n’était pas si simple de produire et distribuer ce genre de produits. Mais en toile de fond, et depuis plusieurs années, son idée a toujours été de proposer des produits assez diversifiés liés au continent africain, les boissons étant seulement la première étape.

Alors, pourquoi ne pas se lancer directement dans le bain ? Elle a donc passé plusieurs mois dans le pays d’origine de ses parents, le Burkina Faso, pour aller à la rencontre des artisan.e.s et découvrir ce qu’ils et elles peuvent lui proposer. C’est alors, qu’accompagnée principalement de son père, elle va à la rencontre de producteur.ice.s, associations et artisan.e.s locaux.les autour de Ouagadougo (la capitale du pays).

Pour l’instant la marque met en avant des produits issus du Burkina Faso, mais ensuite, (et je l’espère) Wend-Kuuni souhaite se rendre dans d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest pour y déceler d’autres pépites.

burkina faso maison dassam
Moi j'y vois de la plénitude et vous ? | © Maison Dassam

L’Afrique n’est pas un pays

« Hum merci Hélène, nous prendrais-tu pour des neuneux ? » Oh loin de moi cette pensée ! Et ici pas question de leçon de morale, d’ailleurs je préfère signaler que je suis blanche occidentale et donc que j’aurais encore moins de légitimité à prétendre que je détiens la vérité sur ce sujet.
Simplement, je profite de cet article pour expliquer que ce qui me chagrine c’est qu’on entend souvent seulement employée  l’expression « culture africaine ». Or, le risque c’est que l’on tendrait à faire de l’Afrique un territoire uniforme, sans contraste (ah l’Afrique c’est pas que de la savane ?! Eh non !) et que l’on éclipse quasi totalement l’histoire des pays africains, leurs particularités et les peuples aux cultures diverses.
Aussi, cela me tenait à cœur de faire cette petite parenthèse (bon ce petit encadré si l’on chipote) car, bien sûr je suppose qu’il y a une culture africaine mais, il y a surtout DES cultures africaines. Avec 54 pays que compte le continent, le contraire serait tout de même bien surprenant !

Ce qui m’a aussi séduite dans le projet de Wend-Kuuni, c’est sa chaleur humaine que l’on peut ressentir dans ses textes ou encore ses posts sur les réseaux sociaux.
Et pourquoi Dassam d’ailleurs ? Eh bien c’est un (joli) clin d’œil fait à son papa. Il s’agit du diminutif de l’un de ses prénoms en Mooré, la langue du Burkina Faso. Et Dassam signifie « sauvegarde/préservation ». Si ce n’est pas une jolie coïncidence, ça par exemple !

L’on sent également que les proches de Wend-Kuuni sont très présent.e.s pour l’épauler dans son aventure. J’ai cru comprendre que son papa l’aide beaucoup dans la logistique. Sur Instagram, j’ai pu le voir aider sa fille à coudre les étiquettes sur les produits et là (il fallait s’y attendre), mon petit cœur est devenu tout miel.

Maison Dassam travaille en étroite collaboration avec des associations locales

Avec cette ambition telle que celle de présenter une image rayonnante de l’Afrique, le commerce équitable allait de soi !

 

Wend-Kuuni souhaite participer, à son échelle, au développement de l’Afrique. Aussi, elle travaille avec des personnes en local et espère que cette collaboration puisse contribuer à améliorer leur niveau de vie, en fait qu’ils et elles gagnent simplement correctement leur vie ! Elle collabore aussi bien avec des associations qu’avec des artisan.e.s indépendant.e.s mais aussi avec un orphelinat.

fabrication huiles végétales maison dassam
La fabrication des huiles végétales de la marque | © Maison Dassam

De plus, comme elle l’explique, elle a pour ambition de contribuer à des projets à vocation humanitaire et en accord avec la philosophe de la marque.

Je n’ai pas trouvé plus d’informations concernant les associations et artisan.e.s partenaires. Cependant, c’est peut-être une volonté de Wend-Kuuni de ne pas les exposer, ce que je respecte complètement.

L’art de vivre africain oui mais de manière éco-responsable

On l’a vu précédemment, Maison Dassam rémunère équitablement avec les différent.e.s créateur.ice.s avec qui elle collabore. Mais il y a un autre point qui tient également à cœur à la fondatrice : proposer des produits éco-reponsables. Elle souhaite inscrire son entreprise dans une démarche de respect et de préservation (cf. Dassam, tmtc).

Et cet esprit se perçoit jusque dans le logo qui forme les lettre M et D de la marque. Il représente des feuilles liées entre elles mais on peut aussi y voir des coques de karité. Le végétal a donc toute sa place.

Les matières premières sont éco-responsables, issues de l’agriculture biologique et sont non testées sur les animaux. Cependant tous les produits proposés ne sont pas végans (par exemple, le gommage aux huiles contient de la cire d’abeille).
Les matières premières sont toutes produites au Burkina Faso par des associations de femmes, sauf celles des bougies ainsi que les packaging et étiquettes qui proviennent de France, Pays-Bas et Italie.

Une attention est portée à la réduction des déchets : Wend-Kuuni réutilise les protections de plastique qu’elle reçoit lors de la livraison des packagings en verre. Et pour protéger ses colis, elle utilise du papier recyclé.
Et puis, vous le remarquerez, ces produits sont en grande majorité assez minimalistes, intemporels et multi-usages pour limiter la surconsommation.

De plus, au lancement du projet, la fondatrice souhaitait proposer des alternatives naturelles en termes de soin, des produits qui respectent à la fois l’environnement et les corps. Et cela lui tient particulièrement à cœur du fait d’avoir travaillé dans le marketing au sein du secteur des cosmétiques conventionnelles, car elle s’est bien rendue compte que les produits n’ont pas des composants très clean.

Maison Dassam met en lumière la diversité des corps des femmes noires

Un autre point que je voudrais souligner, mais qui est propre au compte Instagram de la marque, est que celle-ci met en avant la culture africaine oui, mais participe aussi à montrer une plus grande diversité des corps des femmes, et notamment des femmes noires. Ce sont des physiques que l’on voit rarement dans les médias et Maison Dassam pallie d’une certaine façon à ce manque de représentativité. Et qu’est-ce que ça fait du bien !

 

Vous l’aurez compris, Maison Dassam est pour moi un joli coup de cœur. Maintenant, il est temps que l’on passe à la présentation des produits. Je préfère signaler cependant, que je n’ai pas encore pu les tester.

Mais alors que trouve-t-on sur le site Maison Dassam ?

Que de belles choses ! Et tous les produits sont artisanaux et faits à la main. Mais pour l’instant, focus sur les produits que la marque nous propose !

 

Petites notes avant de véritablement vous les présenter (un peu de patience) :

  • Ce que j’apprécie vraiment beaucoup c’est que Wend-Kuuni nous apporte pleins d’informations sur les produits quelle propose : leurs origines, propriétés (les bénéfices, etc.), caractéristiques (qualité du produit, conditionnement, etc.). Bref, les descriptions sont vraiment bien fournies et j’aime ça !
  • Les produits ont l’air vraiment quali, d’ailleurs certains ont des contenants en verre ambré (et ça c’est le top pour protéger les produits de la lumière et préserver leurs actifs).

Commençons d’abord par les produits bien-être. Certains ont d’ailleurs beaucoup titillé ma curiosité car ils sont composés de plantes que je ne connaissais pas du tout (et je suis certaine que vous non plus !).

Maison Dassam propose des produits cosmétiques multifonctions

La plupart des produits Maison Dassam ont l’avantage d’avoir plusieurs utilisations. Et sans surprise, ici c’est team 100% naturel. Alors on trouve :

  • Savons : entre autres, à l’aloe vera, moringa, hibiscus, etc. (chaque savon a des propriétés particulières). Ils sont tous saponifiés à froid (je vous avais déjà expliqué ce procédé lorsque je vous avais présenté la marque Clémence & Vivien).
  • Sérums et huiles végétales : touloucouna, papaye, neem, etc. Elles m’intriguent toutes autant les unes que les autres ! Toutes les huiles sont extraites de graines selon un procédé d’extraction à froid (inférieur à 40°C) afin de conserver ses bienfaits.
huile dattier maison dassam
L'huile intrigante de dattier du désert | © Maison Dassam
beurre karité maison dassam
Et bien sûr, du beurre de karité | © Maison Dassam
  • Beurres et baumes : au karité et aux 4 huiles (baobab, dattier du désert, moringa, sésame).
  • Gommage : fabriqué à Paris avec des brisures (pourquoi cela fait me penser à de la nourriture ?) fines de noix de karité et de noix de dattier du désert.

A noter que la marque propose également des kits et des coffrets.

Un petit coup d’œil du côté de l’herboristerie

Maison Dasam propose également des infusions et plantes en vrac :

  • Fleurs d’hibiscus : vous pouvez les infuser mais aussi les utiliser en pâtisserie.
  • Feuilles de kinkéliba : ellessont récoltées à la main dans la région des Hauts-Bassins au Burkina-Faso.
  • Spiruline en poudre : elle provient d’un orphelinat à 15km de Ouagadougou, à Loumbila, qui tient une ferme dont une partie permet de lutter contre la malnutrition des enfants qui arrivent souvent dans des états pas franchement topissimes et une autre partie sert à générer des gains pour subvenir aux besoins de l’orphelinat.

La marque propose aussi des objets de décoration

Maintenant passons à l’art de vivre comme ils/elles disent dans les magazines de déco. A plus long terme, Wend-Kuuni souhaite élargir la gamme et proposer par exemple des produits d’art de la table.

Il faut bien dire que le fait qu’ils soient tous faits à la main leur apporte encore plus de charme et de valeur.

  • Bougies végétales : Tendre instant (notes de litchi, fleur de coton et rose) et Souffle du désert (notes de santal, ambre et cannelle). Wend-Kuuni les fabrique elle-même et a appris à les confectionner en se renseignant sur Internet et grâce aux conseils de ses fournisseur.ses.s. Elle a fait plusieurs tests pour trouver la formulation de ses parfums.
  • Pochettes et pochons
    Confectionnées à la main, à partir de Faso Dan Fani (pagne tissé traditionnel burkinabé) par des femmes tisserandes.
pochette djib maison dassam
Un aperçu des jolies pochettes | © Maison Dassam
éventail maison dassam
Un éventail en cas de coup de chaud ! | © Maison Dassam
  • Éventails
    Bien pratiques lors de grosses chaleurs (coucou réchauffement climatique) (oh ça va si on ne peut plus rigoler), les éventails en osier peuvent aussi être utilisés en tant qu’objet de déco.
  • Châles et écharpes
    Là aussi, ces pièces en coton sont faits en Faso Dan Fani.
  • Linges de maison
    Alors là que d’utilisations possibles ! Vous pouvez vous en sortir en tant que fouta de plage, plaids, jetés de canapé, couvres lits mais aussi en nappes ! Comme dirait l’autre : ton imagination est ta seule limite (ou un truc comme ça).
linge kobini maison dassam
Là aussi, un des jolis tissus de la marque | © Maison Dassam
  • Coussins
    J’avoue que c’est là mon péché mignon, j’adore les coussins que voulez-vous. Et punaise, c’est qu’il y en a des jolis par ici ! Et ne privez pas vos yeux d’un peu de beauté, allez donc jeter un œil sur le site pour découvrir les autres petites merveilles.
    Les garnitures des coussins (l’intérieur) sont quant à elles, réalisées dans les Ardennes.

Autre petite note : les collections sont élaborées directement avec les producteur.ice.s et créateur.ice.s.

Dans le futur, Wend-Kuuni espère ouvrir une boutique physique (je croise les fingers !) qui allierait lieu de vie et bien-être (oui un concept store en somme, ça y est vous l’avez !).

Découvrir Maison Dassam

L’Avis d’Alternéthique sur Maison Dassam

Là aussi je préfère me répéter, n’ayant pas testé les produits, je ne peux pas me prononcer sur leurs cas.

Les super points positifs

  • La volonté de la marque de présenter une image différente de l’Afrique, une Afrique créatrice, et des cultures qui la composent grâce aux savoir-faire des artisan.e.s avec qui elle collabore. Pour l’instant, il est question de produits provenant du Burkina Faso mais cela s’élargira certainement car eh, il faut bien commencer par quelque part !
  • Vouloir participer au développement de cette région et établir un rapport équitable, respectueux et d’entraide avec les travailleurs et travailleuses.
  • Une démarche dans le respect des corps et de l’environnement avec des produits naturels, sains et sans superflus de pesticides ou de déchets.
  • Des informations concernant les produits qui n’en font pas seulement des produits de consommation mais aussi des produits emprunts de culture.

Là où je suis plus réservée

  • Franchement là aucun, bon allez ok l’impact environnemental des produits (il fallait quand même que je le mentionne) mais lorsque je fais la balance, le projet et les valeurs qui l’entourent ont beaucoup plus d’importance que cet effet négatif.
  • Il ne s’agit pas vraiment d’une réserve mais peut-être plus d’une attente vis-à-vis des associations et travailleur.se.s avec lesquelles collabore la marque. Je ne sais pas s’il serait possible d’en savoir un peu plus sur eux.lles. Mais si c’est un parti pris de la marque, comme je l’expliquais précédemment, je respecte complètement et puis Wend-Kuuni ne peut pas avoir la tête partout !

Allez je suis presque persuadée qu’au moins un de ses produits vous a fait de l’œil, lequel est-ce ? Je serais curieuse de le savoir

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut