Chaussettes Orphelines offre une seconde vie aux chaussettes

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Chaussettes orphelines est une marque qui récupère des chaussettes trouées, ou ayant perdu leur acolyte, afin de les transformer en nouvelles chaussettes, vêtements ou accessoires.

Je suis presque persuadée que vous aussi vous subissez la malédiction de la chaussette solo au sortir de la machine à laver. Ça m’est encore arrivé ce matin… Et pourtant, comme toujours, j’ai bien vérifié qu’il n’y avait pas sa jumelle dans mon bac à chaussettes. Nada.

Vous voilà avec une chaussette abandonnée dans la main mais ne la jetez pas ! Chaussettes Orphelines est là.

Redonner une nouvelle vie aux chaussettes orphelines

Ayant perdu leur compagnon de route, les chaussettes qui se retrouvent solo n’ont plus vraiment d’utilité à moins que vous soyez adeptes des chaussettes dépareillées et trouées ;).

Au-delà de l’aspect amusant de la chose, c’est malgré tout beaucoup de tissus de perdu et gaspillé !

C’est exactement ce que s’est dit la styliste Marcia de Carvalho quand, en rangeant le tiroir de ses enfants, elle était face au spectacle dramatique de chaussettes esseulées et dépareillées. Elle dressait le constat que toutes ces petites choses étaient devenues inutiles. Lui est alors venue l’idée de les réutiliser et de recycler tous ces bouts de tissu.

Et voilà que le projet de donner une deuxième vie aux chaussettes abandonnées est lancé !

Mais avant d’aller plus loin… pourquoi des chaussettes ? Comme l’explique la marque, peu de personnes pensent à recycler les chaussettes car elles sont petites. Seulement 10% des chaussettes se retrouvent dans les centres de tri d’après Eco TLC. La marque s’est donc donnée pour mission de venir à leur rescousse.

C’est également une manière ludique de sensibiliser au recyclage. Le projet étant atypique, il intrigue et permet de faire prendre conscience des enjeux écologiques actuels.

chaussettes orphelines
Et voilà de nouvelles chaussettes ! | © Chausettes Orphelines

Un projet de sauvetage de chaussettes qui va au-delà du recyclage

Sauver des chaussettes permet de préserver les ressources !

Vous l’aurez sûrement compris, cette marque s’inscrit dans ce mouvement d’une mode durable qui se fait une place de plus en plus importante dans l’industrie de la mode. Elle accompagne cette prise de conscience de l’impact environnemental de la fabrication de nos vêtements. Et puis, Chaussettes Orphelines c’est aussi une association qui sensibilise au recyclage des déchets textiles. Imaginez le nombre de tissus recyclés au fur et à mesure des années grâce à ces chaussettes transformées !

De plus, comme l’explique de nouveau la marque, la production du coton demande énormément d’eau. Une paire de chaussettes en coton de 60 g nécessite près de 1350 litres d’eau, ce qui représente près de 6 bains !

Aussi, par ce joli projet, c’est énormément de ressources naturelles de préservées ! D’ailleurs, Chaussettes Orphelines a reçu le Prix du Paris Durable en 2016.

Un projet qui contribue à la réinsertion professionnelle

Mais ce projet de sauvetage de chaussettes a une dimension supplémentaire. Il contribue également à l’économie sociale et solidaire car il a permis de créer des emplois au sein d’une zone assez délaissée.

En effet, à son commencement, au début des années 2000, Marcia de Carvalho installe l’atelier de sa marque dans le quartier de la Goutte d’Or. Cet atelier est ouvert une fois par semaine aux personnes qui sont intéressées par cette nouvelle manière de concevoir des produits, principalement celles du quartier qui sont exclues d’une certaine vie sociale (marginaux.les, chômeur.se.s, retraité.e.s, etc.).

Mais aussi, elle valorise le savoir-faire français car elle travaille en étroite collaboration avec des filateur.ice.s et tricoteur.se.s basé.e.s dans le sud-ouest. Tout est fait en France afin de diminuer l’empreinte carbone de la marque. La marque a de nouveau reçu des prix (décidément !), le label « Fabriqué à Paris » en 2017 et 2018.

Enfin, 10% des revenus de la marque sont destinés à l’association Chaussettes Orphelines qui œuvre dans le quartier de la Goutte d’Or pour animer des ateliers textiles auprès des femmes et enfants du quartier.

Comment cela se passe en pratique ?

La marque récolte des chaussettes dans toute la France mais aussi en Europe (Allemagne, Belgique et Suisse) ! Elle fait également le tour des écoles et entretient des partenariats avec de grandes entreprises dont les salarié.e.s rapportent leurs chaussettes (l’image que je m’en fais est assez amusante).

Tous les ans, l’association (du même nom mais qui, elle, est en charge de récupérer les délaissées) récupère tous les ans, une tonne de chaussettes ! Et dites-vous qu’il faut environ 70 chaussettes pour obtenir 1kg de chaussettes. Alors rendez-vous compte du nombre de chaussettes orphelines de sauver !

tri chausettes
On tlave et trie toutes les chaussettes | © Chaussettes Orphelines

Elle en recevait d’ailleurs tellement que c’est pour cette raison qu’elle s’est mise à les recycler de manière industrielle.

Après la collecte, les chaussettes sont lavées puis triées au centre Espérance, une filiale d’Emmaüs et du Relais, par couleurs : les foncées, les claires et les colorées. Ensuite, elles sont envoyées dans une machine, conçue par Marcia de Carvalho elle-même et des ingénieurs, qui broie les chaussettes et dont il en ressort du fil près à être tricoté à l’atelier.

Avec ce fil, les couturières créent de nouvelles chaussettes mais aussi des vêtements (regardez comme elle est jolie cette robe à côté), des accessoires tels que des trousses à maquillage, des sacoches, sacs ou encore des écharpes et des bonnets. La marque propose également des pelotes si vous souhaitez confectionner vos propre vêtements et accessoires !

D’ailleurs en parlant de ça, le fil est plus fin ou épais selon la saison afin de réaliser des pièces adaptées.

Si vous aviez des doutes concernant la qualité du tissu, détrompez-vous car, notamment pour la collection hiver, la maille est douce et résistante.

Il peut arriver que le fil ne soit pas complètement recyclé car l’équipe rajoute parfois du fil de lurex.

pochette chaussettes
Une jolie pochette | © Chausettes Orphelines
robe alina
La robe Alina | © Chausettes Orphelines
longues chaussettes
De grandes chaussettes | © Chaussettes Orphelines

Comment envoyer ses chaussettes à Chaussettes Orphelines ?

Si vous souhaitez vous aussi contribuer à ce super projet, vous pouvez envoyer vos petites chaussettes usées, tachées, trouées ou orphelines, ainsi que les collants :

  • en les confiant aux points de collecte listées sur le site de la marque,
  • ou en les envoyant directement à l’association du même nom au 2 rue de gardes, 75018 Paris.

    La marque de collants (décidément) Swedish Stockings propose également ce procédé.

Où trouver les chaussettes orphelines ?

La boutique se trouve également dans le quartier de la goutte d’Or à Paris, au 2 rue des gardes dans le 18ème.

Vous pouvez également retrouver la marque dans plusieurs magasins en France et en Europe.
Retrouvez toute la liste des points de vente directement sur le site de la marque.

Et à quel prix ?

A partir de :

  • 14,50€ pour des socquettes
  • 22€ pour des chaussettes
  • 25€ pour une trousse et 95€ pour un sac
  • 18€ pour un bracelet et 45€ pour un béret
  • 150€ pour un sweat et 45€ pour un top

Si vous passez commande sur le site, vous bénéficiez de  10% de réduction sur votre commande avec le code CHAUSSETTES2019.

Découvrir Chaussettes Orphelines

L’avis d’Alternéthique sur les Chaussettes orphelines

Les points positifs

  • Ce projet de recyclage de chaussettes est une idée très originale qui, bien que très amusante et même attendrissante, contribue à son échelle au respect de l’environnement.
  • Des modèles qui ont du style, sans grande surprise lorsque l’on s’intéresse au passé prestigieux de Marcia.
  • Le projet contribue également à la réinsertion professionnelle de personnes qui ont longtemps été exclues du monde professionnel.

Ce qui pourrait vous freiner

  • Le prix des produits qui pourrait paraître assez élevé pour certain.e.s, mais qui me paraît très raisonnable car produire en France et de qualité a un coût. Gardez en tête que ces produits sont de bien meilleure qualité et vous dureront donc plus longtemps.

Alors mettons les pieds dans le plat, prêt.e.s à acheter des vêtements faits en chaussettes recyclées ?

Envie de répandre de bonnes ondes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut